La photo, c’est très sympa; que l’on fasse de la photo à vocation artistique ou de la photo souvenir, rien n’est plus agréable que de se replonger dans un vieil album. L’avantage de la photo est qu’elle fait travailler la mémoire et l’imagination: à partir d’une image fixe, prise à un moment donné, on se remémore ce qui s’est passé ce jour là, avec cette personne, à cet endroit. Cependant, il peut être aussi agréable de revoir une situation, un moment de sa vie, tel que cela s’est réellement passé. La vidéo permet de voir et d’entendre un souvenir, et par certains cotés, c’est encore mieux que la photo.

 

Quels sont les moyens d’enregistrer de la vidéo?

Bon que cela soit clair, je vais parler de la vidéo grand public. Si vous souhaitez tourner un cours métrage, d’autres sites seront plus à même de vous renseigner.

Aujourd’hui, il y a trois moyens très employés pour filmer:

· Le téléphone portable

· L’appareil photo numérique

· Le caméscope

Ces outils permettant de capturer de la vidéos sont aujourd’hui presqu’exclusivement numériques: seules quelques caméscopes, très difficiles à trouver, peuvent encore enregistrer sur des supports analogiques.

Ces trois types d’appareils ont tous des avantages et des inconvénients, que nous allons détailler.

 

Le téléphone mobile

OT756 Le téléphone mobile possède un gros avantage, que ce soit pour la photo ou la vidéo: on l’a toujours avec soit. Un cliché à prendre, un bout de film à faire, même sans matériel, on peut s’en sortir si on a son téléphone. Le problème est la qualité. Une résolution maximum bien souvent limitée à 320×240, une forte compression qui dégrade salement l’image. C’est pratique quand on n’a rien d’autre sous la main, mais mis à part mettre sa vidéo sur youtube, l’usage de telles vidéos est assez limité de par la qualité.

Cependant, on commence à voir apparaitre de nouveaux téléphones avec des fonctions photos et vidéos avancées (capteur haute résolution, optique de bonne qualité, autofocus, vidéo en VGA) qui devraient changer la donne d’ici quelques petits mois.

 

L’appareil photo numérique

 A l’heure actuelle, la plupart des appareils photos numériques (hormis les reflex) permettent l’enregistrement de vidéo, le plus souvent de manière illimité et dans une qualité tout à fait correcte. Certains modèles, en plus d’être excellent en prise de vue, permettent de faire de la vidéo à 30 img/s en 640×480, ce qui donne un résultat tout à fait convaincant sur une télévision (par exemple le Sony DSC-W80).

imageL’appareil photo numérique peut donc convenir pour une utilisation occasionnelle, en gardant à l’esprit que le stockage se fait dans un premier temps sur le PC, et qu’il vous incombe de le graver sur DVD pour un visionnage ultérieur. De plus, certains formats peuvent nécessiter l’installation d’un lecteur vidéo supplémentaire.

 

Le caméscope

Le caméscope est l’idéal pour le film: meilleure résolution, meilleure compression, support adapté à la vidéo… Couplé à la chute des prix et du gabarit de ces derniers temps, il serait bête de se priver.

image

Caractéristiques à surveiller

Voici les principales caractéristiques à regarder avant l’achat d’un caméscope. Tout d’abord le capteur: la résolution ne change théoriquement rien à la qualité de l’image. En effet, La résolution minimum d’un capteur de caméscope de bonne qualité est de 800 000 pixels. Hors la résolution standard dans nos contrées (standard PAL) est de 576×720 pixels, soit 414720 pixels; c’est donc la résolution sortie par nos caméscopes (hors matériel HD). Le reste des pixels sur le capteur sert en fait de zone « tampon » pour le stabilisateur numérique. Donc en théorie, 800 000, 1 000 000 ou plus de pixels, ça ne change rien à la qualité vidéo. En théorie. Car en pratique, il peut arriver qu’à caractéristiques équivalentes, un capteur 1 000 000 pixels produise une image meilleure qu’un capteur 800 000. La seule explication est que la qualité du capteur 1 Megapixel est supérieure à celle du capteur de 800 000, et que les constructeurs justifient plus facilement un gain de qualité par une plus haute résolution (donnée dont le consommateur à l’habitude), plutôt que par d’obscures données techniques sur le capteur. Donc prendre un capteur 1 Megapixel se justifie, mais les des résolutions supérieures ne serviront qu’au mode photo.

L’optique: une bonne optique est difficile à définir par des caractéristiques. On verra si une optique est bonne en examinant le résultat. Cependant, certaines marques se sont associées à de grands noms de l’optique pour s’assurer une qualité excellente sur toutes leurs gammes. C’est le cas de Sony avec Zeiss et de Panasonic avec Leica. En règle générale, ce genre de marque sur une optique assure un standard de qualité élevé. De plus, un stabilisateur optique est un gros plus, vous permettant d’atténuer fortement les tremblements.

Le zoom: première précaution, toujours s’occuper du zoom optique. Le zoom numérique n’est qu’un étirement de l’image qui va fortement dérader l’image. Un zoom optique de 10x est aujourd’hui un minimum sur l’ensemble des gammes, cependant, prendre un zoom plus puissant n’est pas forcément nécessaire (on peut monter jusqu’à 40x), puisque les tremblements risques de rendre le film irregardable. Si vous voulez quand même un zoom plus puissant, n’oubliez pas de prévoir un trépied pour vous stabiliser, ou bien prenez un modèle équipé d’un stabilisateur optique.

Le support d’enregistrement: à l’heure actuelle vous avez le choix entre quatre supports: la cassette (mini DV), le DVD, le disque dur, la mémoire flash (carte mémoire). La mémoire flash est assez peu utilisée par les grandes marques vidéo car son utilisation implique une plus forte compression et donc une nette perte de qualité. Sa petite taille permet cependant de fabriquer des appareils vraiment petits. La cassette mini DV est le support le moins en vogue, ce qui vous permettra de trouver de très bons caméscopes à des prix très intéressants (par exemple, le HC47 de chez Sony). Mais ce support vous oblige à brancher votre caméscope sur la télé pour chaque visionnage, et le temps d’acquisition sur PC est assez long (le temps du film). Le DVD est le support pratique: vous filmez, vous passez le disque dans votre platine de salon; aucun branchement requis. De plus les prix restent tout à fait raisonnables (voir la Sony DVD306 par exemple). Mais les caméscopes DVD sont les plus volumineux. Enfin, le Disque dur combine deux avantages: plus de support à acheter (un disque dur de 30 Go vous permet de stocker entre 4 et 20h de film, en fonction de la qualité choisie), et un usage informatique très facile: copie par « drag’n drop », chaque séquence correspond à un fichier distinct. Chez Sony, vous avez aussi la fonction « DVD burn » qui vous permet de graver votre film sur un DVD en appuyant sur un bouton (le Sony SR50 est un excellent choix).

 

Et la HD (haute définition)?

image image

Si vous êtes équipés d’un écran HD ready ou Full HD, un caméscope HD est vraiment un bon choix. Bien que plus cher, la qualité et la finesse de l’image ont vite fait de vous convaincre. Surtout que la majorité des caméscopes HD sortent du Full HD, ce qui vous assure la meilleure qualité quelque soit le type d’écran. Les points à regarder sont les mêmes que pour les caméscopes en définition standard, par contre les prix sont (bien entendu) plus élevés. Comptez au moins 900€ (Sony HC5 avec optique stabilisée).