Quoi de plus sympathique que de pouvoir regarder un cliché qui représente un point de vue sur 180° ou plus ? Cela permet d’avoir une vue d’ensemble, et pour peu que le paysage soit joli, on peut obtenir des photos superbes.
Avant de commencer, il faut distinguer deux types de photo panoramiques : tout d’abord, la photo classique qui a été recadrée pour lui donner un format panoramique, mais qui en fait n’élargit pas le point de vue par rapport à un cliché traditionnel.


Exemple de « faux » panoramique

Le panoramique dont nous allons traiter dans cet article est le « vrai » panoramique, celui qui élargit le champ de vision au-delà de ce qu’il est normalement possible avec un simple appareil photo.
Cet article s’adresse avant tout aux possesseurs de numériques, puisqu’il nécessite un post-traitement sur ordinateur.

La prise de vue

80% de la réussite d’un bon panoramique vient d’une bonne séance de prise de vue. Le principe est simple : découper le cliché en plusieurs photos que nous collerons bout à bout. Ca a l’air facile dit comme ça mais cela demande un minimum de technique.

L’exposition

La première contrainte vient de l’exposition des différentes photos. Il est impératif qu’elles aient la même exposition pour éviter d’avoir des différences de luminosité, et un résultat final qui ne soit pas homogène. Pour cela on préférera travailler en mode manuel, en fixant la vitesse, l’ouverture et la sensibilité soi-même. Cette contrainte en implique une autre : éviter les sujets trop contrastés. En effet, avec un sujet présentant une grande amplitude de luminosité, on risque de se retrouver avec des zones surexposées et d’autres sous-exposées.

Le cadrage

La deuxième contrainte est liée au cadrage. Pour obtenir des photos qui s’imbriquent bien, et qu’elles gardent la même perspective, il faut travailler dans une focale « neutre » et constante, et utiliser un trépied pour faire tourner l’appareil sur un axe fixe.
Qu’est ce qu’un focale « neutre » ? Une focale « neutre » est une focale qui ne déforme pas les perspectives. Le grand angle et, dans une moindre mesure, le télé, déforment les perspectives. Une focale « neutre » se situe aux alentours de 50 mm (soit un zoom de 1.4x sur un compact numérique dont la focale commence à 35mm – soit la plupart des compacts), et n’engendrera pas de déformations de perspective.
Le trépied va servir à conserver le même point de vue. On ne peut pas faire de panoramique avec des photos prises de différents points de vue. En faisant tourner la tête du trépied pour les différentes photos, on est sur que le capteur (ou le film) est au même endroit, et cela facilitera le collage des photos entre elles.

Enfin, il faut bien penser à garder des zones communes aux photos adjacentes, qui serviront de points de repères pour le montage.

Dans le prochain article nous verrons comment assembler ces photos avec la fonction photomerge de Photoshop.