Depuis plusieurs années, vous accumulez sans doute, comme énormément de gens, de grandes quantités de photos sur votre disque dur. Qu’elles viennent de votre smartphone, ou bien d’un reflex haut de gamme, toutes ces photos sont vos souvenirs, votre héritage émotionnel, voire même votre travail. Ces photos sont importantes, elles ont de la valeurs à vos yeux.

Cependant, il est rare que je croise des photographes, amateurs ou pros, qui aient mis en place une réelle stratégie de sauvegarde. Hors, une bonne stratégie de sauvegarde, c’est l’assurance vie de vos images. Essayez d’imaginer l’état dans lequel vous seriez si demain vous veniez à perdre toutes les photos de vos enfants, de vos vacances, de vos clients…

La première chose à avoir en tête avec la photo numérique, c’est: « le stockage informatique n’est pas fiable ».  Au bout de 5 ans, un disque dur a 20% de chance de vous lâcher dans l’année. Une chance sur cinq. Et je vous mets au défi de lire un CD gravé depuis plus de dix ans… Les mémoires flash (clés USB, cartes mémoires) ont un nombre de cycle lecture/écriture qui varie énormément en fonction de la qualité des composants. Sans parler du risque de perte.

16457657477_0cd0c9c578_z

Crédit photo: Frédéric BISSON

 

En fait, la seule solution pour conserver des données informatiques et la réplication de ces données sur de multiples supports. C’est ainsi que fonctionnent les géant du web, toutes leurs données sont simultanément sur plusieurs supports, à différents endroits. Quand l’un lâche, un autre prend le relais immédiatement.

Il faut donc utiliser le même genre de stratégie pour les données que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre. Le minimum vital est de posséder deux copies de chacun de vos fichiers, sur deux disques différents. En n’oubliant pas de changer les vieux disques durs par des neuf tous les 4 ou 5 ans.

De plus, vous pouvez aussi utiliser les stratégies de sauvegarde de ces géants du web: Google, Amazon, Dropbox, Hubic, Smugmug, etc… Ils proposent tous une solution de stockage cloud, et eux mettent en oeuvre des solutions de stockage qui est inaccessible au commun des mortels.

En ce qui me concerne, voici ce que je fais:

  • 1 disque de travail dans mon ordinateur au boulot
  • 1 disque de sauvegarde relié à mon ordinateur
  • 1 disque de sauvegarde chez moi (et oui, si mon studio brûle, je fais quoi ?) – J’interverti les deux toutes les semaines
  • 1 sauvegarde en ligne via Smugmug (uniquement les jpeg traitées, pour des raisons de bande passante)

Alors, allez-vous vous aussi réfléchir à une stratégie pour conserver vos plus beaux souvenirs ?