Les beaux jours arrivent, et la saison des mariages commence. Si vous êtes un photographe passionné, on vous a peut-être demandé de couvrir un mariage. Un couple d’ami, ou des membres de votre famille se sont peut-être dit qu’ils pouvaient économiser un photographe professionnel, puisque vous avez « un super appareil », ou que vous faîtes de belles photos.

Cependant, avant d’accepter, avez-vous bien réfléchi ? Avez-vous bien pris en compte tous les éléments avant de donner votre accord ?

Pas le droit à l’erreur

Le premier critère à bien prendre en considération, est que lorsque vous couvrez un mariage, vous n’avez pas le droit à l’erreur. Chaque moment que vous devrez immortaliser ne se produira qu’une seule fois. Si vous le loupez, c’est mort ! N’oubliez pas que ces photos seront les seuls souvenirs du mariage pour le couple que vous photographiez. Avez-vous envie de courir ce risque, en particulier concernant le mariage de gens qui vous sont proches ?

Si vous me permettez une comparaison, imaginez que vous soyez un véritable cordon bleu, et que vos plats et pâtisseries soient toujours acclamés par votre famille et vos amis. Est-ce que pour autant cela vous donne les compétences pour réaliser le buffet et le repas d’un mariage ? Non, car il y a énormément de paramètres et de contraintes que vous ne connaissez pas, et qui feront d’un tel exercice un fiasco quasi-certain.

Un photographe de mariage doit:

  • être partout sans être vu / sans gêner le déroulement de la journée
  • savoir anticiper les moments clés, choisir les bons réglages et le bon cadrage en l’espace de quelques secondes
  • être prêt à réagir et à immortaliser un moment d’émotion sans le voir arriver
  • être sur que la photo photo qu’il va prendre sera bonne, car il ne pourra pas en prendre une deuxième (le mode rafale ne compte pas: si la première est ratée, toute la série le sera)
  • gérer la pression qu’implique cet exercice (pas le droit à l’erreur) et la fatigue de couvrir une journée de mariage
  • livrer un travail irréprochable, à la hauteur de l’investissement des mariés dans la réussite de cette journée

Un bon photographe de portrait, de paysage ou animalier ne fera pas automatiquement un bon photographe de mariage, loin s’en faut ! Pensez-vous que cela soit rendre service à vos amis/votre famille, que d’accepter de leur fournir un service moyen, voire mauvais, le plus beau jour de leur vie ?

P014

Photographe et invité = incompatible

Vous êtes invité à un mariage, et on vous demande de faire des photos ? Sachez que les deux rôles sont complètement incompatibles. Soit vous êtes un invité qui profite de la journée en prenant deux trois photos, soit vous êtes le photographe, et vous êtes là pour bosser.

DSC_5207

Honnêtement, c’est une très mauvaise idée d’accepter de faire les photos à un mariage auquel vous êtes invité, même si c’est votre métier. En effet, vous ne pourrez pas:

  • Boire une petite coupe avec vos amis
  • Boire une petite coupe sans vos amis (l’alcool n’aide pas à avoir des photos nettes !)
  • Vous joindre aux moments de joie et d’émotion
  • Profiter de deux heures à tables avec vos amis/votre famille que vous n’avez pas vu depuis 5 ans
  • Lire un discours ou animer un sketch

Bref, pas question de profiter de cette journée !

Par contre, vous devrez:

  • Rester à l’écart et prendre du recul, afin de ne louper aucun moment important
  • Etre à la disposition des mariés pour prendre différentes photos avec copains/famille
  • Passer la journée à aller d’un endroit à un autre
  • Rester sous tension, en évitant même d’aller aux toilettes de peur de louper un moment crucial
  • Finir la journée sur les rotules, et préférer rentrer se coucher plutôt que de profiter de ce qu’il vous reste de soirée.

Comment souhaitez-vous vivre cette journée ? Invité ou travailleur ?