Lorsque l’on prend des gens en photo, le plus compliqué est d’obtenir des expressions naturelles, si possible des sourires. Or, lorsque vous dites à quelqu’un « Fais moi un petit sourire ! », au moins 50% des gens vont se figer dans une expression crispée, qui tient plus de l’examen dentaire que du sourire franc et chaleureux.

Dans mon métier, je ne peux pas me permettre d’avoir des sourires crispés, des expressions figées. Les gens que je prends doivent être naturels, et je dois les montrer sous leur meilleur jour.

Le meilleur conseil que l’on m’ait donné

Un jour, mon oncle, qui est aussi photographe, m’a donné le meilleur conseil qui soit lorsqu’on prend des personnes en photo:

« Aime tes sujets« .

C’est tout. Et c’est énorme. En effet, pour obtenir de belles expressions, vous devez créer un lien avec votre modèle, nouer une relation. Si la personne que vous prenez en photo vous agace, vous énerve, vous ne pourrez jamais créer ce lien avec elle. Alors que si vous l’appréciez, la moitié du travail est déjà faite !

Créez une relation

Avant la prise de vue, parlez à votre sujet. Pas des photos que vous allez prendre (ça va le stresser), mais de lui. Que fait-il dans la vie, à qui veut-il montrer les photos qu’il va faire ? Si c’est un enfant, parlez lui de l’école, de ses jeux préférés, de ses copains. Racontez des blagues, mettez-les à l’aise.

Souvent les gens imaginent le photographe comme quelqu’un qui va passer son temps à leur donner des ordres, quelqu’un qui a de l’autorité sur eux dans le cadre de cette séance. Mettez vous à leur niveau. Par exemple, en studio, quand j’installe mes éclairages, je peux leur dire quelque chose comme « vous savez, tout ce que je fait (déplacer les flashes et les régler), c’est du flan, en fait je n’y connais rien ». Ou alors « A votre avis, quels réglages je devrais utiliser sur mon appareil ? D’habitude j’utilise le mode automatique, mais là, je testerais bien le mode manuel, pour voir. ». Vos modèles savent que vous blaguez, mais cela permet de montrer que vous ne vous prenez pas au sérieux.

Une fois l’atmosphère détendue, vous pouvez commencer à shooter. Mais il ne faut pas se relâcher, continuez à parler, à faire parler vos modèles. Détournez leur attention de l’élément stressant, à savoir l’appareil photo ! Des sujets détendus sont des sujets naturels.

Jouez !

Pour ce qui est des enfants, je joue avec eux. Je leur lance une balle, je fais une petite scène avec deux peluches, je les fait sauter le plus haut possible. Je mets aussi à contribution les parents, qui connaissent les moyens de faire rire leurs enfants.

Si vous sentez que ça ne passe pas avec un enfant, quittez les lieux quelques minutes. Laissez le prendre ses marques sans vous, qu’il apprivoise son environnement, qu’il commence à s’y sentir à l’aise.

Ne perdez pas de vue l’objectif

Votre objectif est de faire de belles photos de vos sujets. Soyez toujours prêts à déclencher, ne vous laisser pas distraire au point de louper une superbe expression ! Le risque existe de se laisser entrainer dans la discussion et de laisser passer de bonnes occasions de photos.