Il y a des préjugés qui ont la vie dure, j’en entends tous les jours. J’ai décidé d’en faire un article, histoire de démystifier un peu tout ça…

En numérique, on a plus de photos papier !

Ça, je ne compte plus le nombre de fois où je l’ai entendu. Les gens qui me le disent s’imaginent qu’ils n’auront plus de tirages de leurs photos; d’ailleurs, leurs voisins ne font plus tirer leurs photos depuis qu’ils sont au numérique !

Evidemment, il est possible de faire tirer ses photos numériques. En fait, en numérique, on voit immédiatement la photo. Le soir, on la décharge sur l’ordinateur. Il n’y a pas d’urgence à faire tirer les photos, puisque elles sont déjà visibles (contrairement à l’argentique). Mais de très nombreuses personnes arrivent à gérer cela, et font quant même de nombreux tirages ! Il suffit juste de s’organiser histoire de ne pas se retrouver avec une année de photo à trier. J’en parle notamment dans cet article sur le classement de vos photos avec Picasa.

Je garde mon argentique, la qualité est bien meilleure que le numérique…

Très franchement, un bon petit numérique aujourd’hui donne des résultats bien meilleur qu’en négatif 24×36. La définition, la dynamique de l’image, les possibilités de prise de vue en basse lumière, le processeur de traitement d’image, les performances des modes automatiques « intelligents »… Honnêtement, mis à part pour le rendu de certains films spécifiques ou l’aspect vintage, le grand public n’a absolument aucune raison de rester à l’argentique. C’est une autre affaire pour le moyen format… Bien sur tout ceci est valable pour un appareil de bonne qualité correctement réglé (évitez le 640×480 en compression max par exemple).

Il faut un reflex pour avoir un gros zoom

Encore un reste d’une époque ou le seul moyen d’avoir un 200mm était d’investir dans un reflex. Aujourd’hui, on a des compacts avec un équivalent 25-250mm de très bonne qualité, et des bridges avec des facteurs de grossissement x30 ! Très honnêtement, la moitié des clients qui me demandent un reflex décrivent en fait un bridge: pas trop gros, simple d’utilisation, avec un gros zoom.

Les photos numériques sont plus petites

Là, il y a un fond de vrai, même si ce n’est pas tout à fait exact. Effectivement, la plupart des compacts et bridges numériques ont un capteur 4/3 (rapport hauteur largeur), alors que le 24×36 possède un rapport de 3/2. Je l’explique dans l’article 10×13 ou 10×15. Le 10×13 est effectivement plus petit que le 10×15, mais on peut aussi tirer du 11×15, qui lui est plus grand que le 10×15. Voire recadrer mes photos pour les tirer en 10×15. Ou encore régler son appareil sur une résolution 3/2. Bref, des solutions existent.

Les tirages sont moins bons en numériques

Au début, quand on me disait ça, je pensais que la personne utilisait un appareil bas de gamme de mauvaise qualité, ce qui pouvait donner un résultat papier moins bon que l’argentique. En fait, ce que la personne veut dire, c’est « les tirages que je fais sur mon imprimante jet d’encre en mode brouillon sont moins bons que les tirages que j’avais chez mon photographe quand je lui donnait ma pellicule« . Il faut comparer ce qui est comparable: un minilab argentique peut très bien tirer de la même manière des films argentiques et des fichiers numériques; la qualité du tirage est strictement la même, seule la qualité de la source peut varier. Vous n’imaginez même pas le nombre de gens qui restent dubitatifs quand je leur dis ça (« Hein, vous tirez du numérique en argentique ? » – Avec l’air soupçonneux de rigueur !).