Après avoir testé un Kit milieux de gamme chez Nikon, voyons aujourd’hui ce que valent les entrées de gammes des deux autres ténors du reflex, à savoir Canon et Sony.

Sony Alpha 200: présentation

  • Capteur CCD 10.2 MPixels stabilisé
  • Ecran 6,9cm
  • Mise au point 9 zones
  • Mesure de lumière matricielle 40 zones
  • Vitesse 1/4000s à 30s
  • Sensibilité 100-3200
  • Carte CF ou MS duo
  • Poids 532g

SONY ALPHA 200 + 18-200

Canon EOS 1000D: présentation

  • Capteur CMOS 10.1 MPixels
  • Ecran 6,3cm avec visée directe
  • Mise au point 7 zones
  • Mesure de lumière 35 zones
  • Vitesse 1/4000s à 30s
  • Sensibilité 100-1600
  • Carte SD (HC)
  • Poids 450g

CANON EOS 1000D + 18-200 TAMRON

La prise en main

Dès la prise en main, le 1000D donne une impression de légèreté, de compacité qui n’est pas désagréable. Le viseur est bon, et utilisable sans problème avec des lunettes. Cependant à l’usage, la poignée est trop petite pour mes grandes paluches (mais je fais 1,93m, donc pas d’inquiétude si vous êtes de taille « normale »). De ce coté là, le Sony me convient mieux, avec sa grande poignée et son poids, un peu plus élevé, qui aide à la stabilité.

Les boutons tombent bien sous les doigts sur les deux boitiers, et ils se valent d’un point de vue ergonomie.

Lumière et exposition

100_Son 1600_Can

Alpha 200                                                EOS 1000D

Ces deux clichés sont pris à 100 ASA, dans des conditions de lumières similaires, en mode automatique. On constate que la cellule matricielle du Sony fait très bien sont boulot, et gère correctement les écarts d’exposition importants (Ciel / Arbres dans l’ombres). Il n’y a pas de lumières brulées, et les ombres ne sont pas bouchées.

Sur le Canon, par contre, l’écart d’exposition est moins bien géré: le ciel est légèrement brulé. De plus, la balance des blancs donne une teinte un poil rouge à la photo.

1600_Son 1600_Can

Alpha 200                                                EOS 1000D

SI l’on passe maintenant en 1600 ASA, on constate les mêmes problèmes que précédemment. Cependant, force est de constater que le niveau de bruit est très acceptable sur le deux boitiers, avec un léger avantage pour le Sony. D’ailleurs, ce dernier monte à 3200 ASA, et cela reste malgré tout très propre pour un boitier entrée de gamme.

3200_SON

Alpha 200 – ISO 3200

image_6 image_5

DSC00091 IMG_0177

Alpha 200                           EOS 1000D

En basse lumière, l’Alpha 200 va quand même de temps en temps sous exposer, faisant perdre de la dynamique aux images.

Conclusion

Malgré les indéniables qualités du 1000D, mon cœur balance quand même du côté de chez Sony, du moins si vous n’avez pas déjà d’optiques Canon: Meilleure gestion de l’exposition, de la sensibilité, et stabilisateur optique intégré. Cependant, les deux boitiers sont très bon et abordables, en particulier achetés en kit avec un 18-200: il seront alors les compagnons compacts et polyvalents de toutes vos photos !

Kit Alpha 200 + Sony 18-200

Kit EOS 1000D + Tamron 18-200