Nous allons voir dans cet article comment décrypter l’histogramme d’une image et s’en servir pour améliorer une photo grâce à la fonction niveaux de Photoshop.

L’histogramme

L’histogramme d’une photo représente la répartition des pixels en fonction de leur luminosité. La gauche de la courbe correspond aux pixels noirs, la droites aux pixels blancs. Ce qui se situe entre ces points est toute la gamme de luminosité allant du noir au blanc.

Cet histogramme va permettre de déduire certaines information sur notre image. Tout d’abord l’histogramme ci dessus est celui d’une photo globalement bien exposée, on a des infos allant du noir au blanc. Le « pic » situé sur la droite indique quand même qu’une petite partie de la photo est surexposée.

Un histogramme décalé sur la droite indique une photo clairement surexposée. Il manque des informations pour obtenir une image bien exposée. L’image ne présente pas de zones denses (sombres et noires).

Un histogramme décalé sur la gauche indique, au contraire, une sous-exposition. Pas de partie claire ou blanche dans l’image, elle apparait sombre.

Un histogramme « ramassé » au centre indique une photo qui manque de contraste. Il n’y a pas de partie vraiment claire ou sombre, l’image est comme « voilée » de gris.

Un histogramme en « peigne », ou en « code barre », indique un manque de modelé, un surplus de contraste. Des valeurs intermédiaires sont manquantes.

Cependant, certaines images présentent naturellement un histogramme « defectueux ». C’est le cas par exemple d’un paysage dans la brume, d’images très contrastés (contre jour), de « high key » (surexposition volontaire).

L’histogramme peut concerner la totalité de l’image, mais on peut aussi avoir un histogramme par couleur (Rouge, Vert, Bleu).

Corriger l’histogramme: les niveaux

L’outils niveaux dans photoshop (image->réglage->niveaux) permet de corriger une photo en jouant sur l’histogramme.

Couche: Permet de choisir si on travaille sur l’ensemble de l’image ou sur une couleur particulière (Rouge, vert, bleu). Travailler par couleur permet de régler notamment des problèmes de couleur dominante.

Niveaux d’entrée: régler numériquement les niveaux (Noir, gamma -point gris, blanc)

La courbe comprend trois curseurs correspondant aux niveaux d’entrée (noir, gamma – point gris, blanc)

Niveaux de sortie: permet de définir le niveau le plus sombre et le plus clair; par défaut il s’agit du noir et blanc, mais on peut choisir un gris foncé et un gris clair.

Le reste n’a pas d’intérêt dans le cadre de cet article.

Pour corriger l’histogramme, je vais faire bouger les curseurs (ou rentrer des valeurs numériques) jusqu’à obtenir un résultat probant. Un bon réglage pour commencer est de faire en sorte que l’extrémité droite de la courbe soit au point blanc, et l’extrémité gauche au point noir.

Voici le résultat (avant/après):

Avec cette technique, vous ne perdez pas d’information sur l’image.